Agissant selon la lettre

Agissant selon la lettre
et l’esprit de l’heure d’ouverture,
il contrôle bouées et température
traverse timidement les différentes zones.

- B’jour collègue qui manie pots et pipettes, couvercles
et mini-étiquettes en honorant scrupuleusement les procédures.
- B’jour Mister Chlorochoc, crève et je te rendrai
hommage sur ma page d’accueil.
- Bonjour stagiaire au rictus aigre-doux.
- B’jour collègue préposé au joli collage fait de sparadraps
(mais est-ce bien sa place, la cantine ?), de bon matin
pour ainsi dire dans les bras de celle à la voix de polystyrène.
- B’jour douche à Schtroumpfs,
aujourd’hui comme hier tout bonnement obscène.
- B’jour fausse cascade, machin monotone.
- Salut jet de massage double, on se voit tout à l’heure.
- B’jour Vague la Vague qui bien entendu dort encore, lasse
à force de battre et d’oindre d’arrache-pied, avec indifférence.
- B’jour injection sous-marine, toujours aussi forte, hein.
- B’jour clapet qui claquette dans le coin maudit.
- B’jour tuyau d’arrosage, serpent récalcitrant.
- B’jour robinet qui transpire.

Agissant selon la lettre
et l’esprit de l’heure d’ouverture,
il grimpe routinièrement (mollets durs) sur sa chaise.

Alors qu’il doit prendre son travail,
toute son attention se déboutonne.

  

———-
Extrait du recueil de Slalom soft (le Slalom soft)
Editions: Meulenhoff|Manteau, 2009
Traduction: 2009, Daniel Cunin